Accueil

Mot des directrices

C’est au professeur Jean Raux que l’on doit la création avant-gardiste, à la Faculté de droit et de science politique de Rennes, d’un DES de droit communautaire en 1971, soit quelques années avant les iconiques arrêts Van Duyn (1974), Simmenthal (1978) et Cassis de Dijon (1979). La discipline, à l’époque, n’était qu’émergente et il fallut une forte détermination au Professeur Jean Raux puis au Professeur Joël Lebullenger, son successeur à la tête du diplôme à partir de 1995, pour asseoir ce diplôme innovant, devenu une référence en France et à l’étranger. Au fil des réformes des diplômes universitaires, ce DES a muté en DEA de droit communautaire, puis en Master 2 de Droit de l’Union européenne et droit de l’OMC. Il constitue ainsi la deuxième année du Master Droit européen co-accrédité par l’Université de Rennes 1 et l’Ecole Normale supérieure de Rennes.

Au-delà des changements de dénomination, la finalité, l’identité et l’état d’esprit du diplôme conservent une remarquable permanence au fil des décennies, ce qui a contribué à son rayonnement et à la reconnaissance régulière dont il fait l’objet (classement Eduniversal, évaluation HCERES…).

La finalité du diplôme consiste dans une formation théorique et pratique de haut niveau au profit d’étudiants souhaitant approfondir leurs compétences juridiques en droit de l’Union européenne. Cette ultime année d’étude, très intense, les prépare à leur future insertion professionnelle au sein notamment des cabinets d’avocats, des entreprises et des fédérations professionnelles, des administrations de l’Etat, des institutions européennes, etc. La formation repose, de façon équilibrée, tant sur les savoirs académiques d’enseignants-chercheurs reconnus dans leur champ de recherches que sur l’expérience de praticiens, souvent des « Anciens » du diplôme, dont les conseils s’avèrent très précieux pour les étudiants qui mûrissent à ce stade leur projet professionnel.

Concernant l’identité du diplôme, la formation possède une vocation indéniablement généraliste. La maquette pédagogique du diplôme reflète d’ailleurs la diversité et la richesse des champs thématiques couverts. Cette polyvalence se double d’une spécificité unique dans le paysage universitaire français en droit européen. En effet, le thème des relations extérieures de l’Union européenne constitue de longue date un objet d’études privilégié à Rennes. En témoigne ce qu’il est convenu d’appeler « l’Ecole de Rennes », représentée par de nombreux professeurs qui ont été intervenants dans le diplôme et dont les enseignements ont marqué des générations d’étudiants. La dimension internationale du diplôme a été confortée par la création, à l’initiative du Professeur Joël Lebullenger et de la Professeure canadienne Céline Lévesque, d’un cursus international, défini en partenariat entre l’Université de Rennes 1 et l’Université d’Ottawa, qui prend la forme d’un double diplôme très attractif pour les étudiants, le Master 2 Droit de l’Union européenne / LL.M. spécialisé en droit du commerce international et des investissements étrangers (LL.M. with Concentration in International Trade and Investment Law).

Le rayonnement du diplôme n’aurait pas été le même sans un état d’esprit particulier. Quiconque a eu la chance, en qualité d’étudiant ou d’enseignant, d’être accueilli au Centre de recherches européennes sait combien une atmosphère de travail bienveillante et conviviale a toujours prévalu à Rennes, dans le cadre notamment de la bibliothèque du CEDRE qui accueille les étudiants du Master dans d’excellentes conditions matérielles. De plus, l’accompagnement personnalisé de chaque étudiant dans son projet professionnel par une équipe pédagogique et un tuteur universitaire a toujours constitué un marqueur fort du diplôme.

L’année de Master 2 est aussi l’occasion pour les étudiants de réaliser un voyage d’études, de se confronter à des exercices pédagogiques nouveaux, de personnaliser leur formation en fonction de leur projet professionnel. Pleinement acteurs de leur année de Master 2, les étudiants ont de multiples occasions d’échanges avec les membres du réseau des anciens diplômés.

Enfin, les directrices du diplôme ne sauraient conclure ce mot d’accueil sans adresser leurs plus vifs remerciements aux diplômés du Master 2 issus de la « promotion Jean Raux » (année universitaire 2016-2017) qui ont accompli un travail remarquable permettant d’accroître la visibilité numérique de ce diplôme qui nous est, collectivement, très cher.

Les co-directrices,

Madame Frédérique Michéa, Maître de conférences en droit public, membre de l’IODE (UMR CNRS 6262) 
Madame Cécile Rapoport, Professeur agrégée des facultés de droit, Membre de l’Institut universitaire de France (IUF), membre de l’IODE (UMR CNRS 6262)

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑